Vers une Synergie Santé

La synergie, c’est une association par laquelle UN plus UN égal TROIS !!! Autrement dit, plusieurs facteurs utilisés ensembles, produisent un résultat supérieur à la simple addition des effets de chacun !

Un mélange d’huiles essentielles est un parfait exemple de synergie : chacune apporte ses molécules biochimiques à propriétés différentes (antalgique, anti inflammatoire, tranquillisante, anti bactérienne) et leurs actions conjointes décuplent l’effet recherché.

Et si nous appliquions ce principe de synergie, quels seraient les facteurs à associer pour améliorer durablement  notre santé ?

La SYNERGIE SANTE  considère tous les niveaux de notre être : Nous parlerons du plan PHYSIQUE en évoquant l’alimentation, l’exercice physique, puis du plan EMOTIONNEL, et enfin du plan MENTAL.

Cet article n’est ni exhaustif ni une vérité en soi, il est le fruit d’une réflexion personnelle que j’ose partager avec vous !

******AU PLAN PHYSIQUE *****

1er TEMPS : L’ ALIMENTATION 

Notre corps est une merveilleuse centrale d’énergie. Le fonctionnement de toutes nos cellules repose sur de la CHIMIE VIVANTE, la biochimie. Nos aliments apportent tous les composants nécessaires: acides aminés, lipides, protides, glucides, vitamines. Nos cellules absorbent, transforment, utilisent ces molécules pour maintenir un milieu interne propice à la vie : température corporelle idéale, concentration en ions idéale. Tout est régulé selon le principe de l’homéostasie : s’il y a trop, on diminue ! s’il n’y a pas assez, on augmente ! La règle d’or, c’est maintenir un équilibre dynamique qui permette un fonctionnement optimum de notre organisme.

Plus les aliments sont de qualité nutritive haute, moins il y aura d’ingrédients « déchets », mieux ils seront digérés et plus ils nous apporteront d’énergie.  Actuellement c’est la chasse aux additifs, à tout ce qui « trafique » le goût des l’aliments et triche sur leur aspect pour les rendre attractifs. La toxicité de ces additifs se dévoile au grand jour. On se demande comment on a pu les utiliser aussi longtemps !!!

Les aliments devraient suffirent à couvrir nos besoins et être des ressources de qualité plutôt que de quantité. A défaut, notre système se fatigue à digérer des produits non digestes, s’épuise à contre balancer les déséquilibres induits, s’encrasse avec les déchets et toxines qu’il n’arrive pas à éliminer…

Le milieu interne devient alors acide. Il en résulte des états inflammatoires. Des cristaux de minéraux (issus des protéines en excès) se déposent entrainant des douleurs articulaires. Des colles (issues des glucides en excès) nous embourbent !!! (1) On gonfle, on grossit, on raidit , on maigrit, on s’oxyde… et le cercle vicieux se poursuit, mais pas à l’infini.

PREMIERE ACTION à METTRE EN PLACE : DECRASSER !!!

Dans notre SYNERGIE SANTE, il est nécessaire d’agir dans un premier temps sur notre corps physique en débarrassant  l’organisme des toxines qui encrassent son fonctionnement optimum.

LE DRAINAGE  HEPATIQUE  : L’organe qui détoxifie toute substance absorbée, c’est le FOIE. Les déchets produits par l’action du foie s’éliminent par la bile. Le drainage favorise l’élimination biliaire des toxines. Pour se faire on utilise des plantes cholagogues qui augmentent la production de bile et cholérétiques, qui améliorent l’excrétion biliaire.

Artichaut en fleur

Traditionnellement ont fait appel au BOLDO, l’ARTICHAUT, le RADIS NOIR , le CHARDON MARIE. (5) Ces plantes contiennent des molécules soufrées qui vont fixer les différentes toxines stockées au niveau du foie et permettre leur solubilisation dans la bile, puis leur élimination dans les fèces.

Pissenlit

DRAINAGE DES REINS : Les reins débarrassent le sang des déchets du métabolisme en le filtrant. « Chaque jour, ils filtrent jusqu’à 190 litres de sang tout en n’évacuant que 1,5 à 2 l d’urine. Les entrées d’eau (boissons, aliments) s’équilibrent avec les sorties (sueur, urine) »(2).

Pour drainer les reins, on utilise des plantes diurétiques comme le PISSENLIT, la PILOSELLE, la QUEUE DE CERISE, le THE VERT. Il est nécessaire de boire abondamment de l’eau peu minéralisée (Mont Roucous, Montcalm, Volvic )(3).

Les drainages aux changements de saison: automne, printemps s’accordent au rythme de la nature.

2ème ACTION :  prendre soin de nos INTESTINS. 

Une bonne flore intestinale : Les intestins poursuivent la digestion en absorbant les nutriments, l’eau et font progresser les matières par leur péristaltisme.  La flore intestinale est constituée des bactéries présentes naturellement dans le gros intestin. « Elle représente environ 1,8 kilo du poids du corps et contient environ 10 000 milliards de bactéries regroupées en 400 espèces. »(4)

La flore intestinale participe au fonctionnement du système immunitaire, protège l’organisme d’intrusions de bactéries pathogènes, intervient dans la synthèse de vitamines. Le microbiote est de plus en plus étudié pour développer de nouvelles approches thérapeutique.

De nombreuses gammes de compléments alimentaires de qualité ( Nutergia®, Pilège® ) proposent de reconstituer notre flore intestinale. Cela est intéressant après une cure d’antibiotiques ou en cas d’alternance de diarrhée, constipation, douleurs abdominales, ballonnements. La prise de probiotiques est possible, y compris chez les enfants, devant des problèmes digestifs récurrents.

Un bon transit intestinal : un bon transit intestinal est essentiel pour éviter les fermentations. Autant dire que la constipation, c’est l’ennemi public n° 1 !!!

Avis de recherche : Mr Constipation

Pour éviter la constipation, rien de neuf : privilégier les apports de légumes verts et légumineuses. Eviter les viandes (trop long à digérer), le chocolat en excès, et les farines blanches. Boire abondement et bouger. Les graines de lin sont des compléments intéressant pour favoriser le transit. On peut en faire tremper toute la nuit une cuillère à soupe dans un peu d’eau et ingérer le tout au matin, tous les jours.

En cas de constipation chronique, on peut recourir à l’HYDROTHERAPIE du COLON. C’est un lavement moderne mais le nettoyage du colon est bien plus poussé !!!

L’hydrothérapie du colon se fait par un praticien formé à cette technique et s’accompagne de massage du ventre. De l’eau tiède est administrée à l’aide d’une canule dans le rectum. Les résidus insolubles collés sur les parois du gros intestin sont entrainés par l’eau. Le colon est ainsi nettoyé. Dans le cadre d’un décrassage en profondeur et d’une remise en question des habitudes d’hygiène de vie, cette pratique est très utile.

Mettre les intestins au repos : de temps en temps, devant des états de fatigue ou de mauvaises habitudes alimentaires, il est bénéfique de mettre les intestins partiellement au repos par une monodiète ou un jeûne.

  • LA MONO DIETE : (6) C’est la consommation d’un même aliment sur un jour. La digestion est facilitée et les intestins travaillent moins. On peut commencer en utilisant une même catégorie d’aliment: que des céréales sur un jour (riz complet, semi complet, quinoa) ou que des fruits ou que des légumes de saison.

On se prépare à rentrer en monodiète trois jours avant:

J – 3 : suppression des protéines animales (viande, œufs, fromage)

J-2 : suppression des protéines végétales (légumineuses, tofu)

J-1 : que des légumes, des céréales, et des fruits .

Une monodiète peut se faire « un jour par semaine tous les dix jours, ou une fois par semaine, ou sur plusieurs jours » (6). L’apport d’eau en dehors des repas sera augmenté. On mange à satiété en variant les préparations avec des aromates, des assaisonnements, mais sans utiliser ni piments ni poivres. Une monodiète est facile à entreprendre de temps en temps dans une optique de prévention.

  • LE JEUNE :  C’est l’arrêt des nourritures solides pendant plusieurs jours. Selon l’état de santé initiale, il est déconseillé de se lancer dans un jeûne sans informations et préparation. Cela demande de le faire en toute connaissance de cause, sous surveillance médicale si on ne connait pas, car il peut parfois se produire des  « crises de jeûnes » les premiers jours (migraines, nausées, fatigue).

L’organisme rentre naturellement en jeûne durant la nuit. Mais après environ 5 jours de jeûne, le corps, qui a besoin d’énergie, fonctionne sur une voie métabolique différente : la cétogenèse. Il va utiliser les graisses du corps pour fournir des glucides (l’énergie) aux cellules.(7)

Pour ceux qui en ont déjà pratiqué, c’est une grande purification qui travaille en profondeur et vitalise. Par contre, cela demande du temps pour se reposer,  un lieu propice, une bonne préparation et surtout veiller à une reprise de l’alimentation très progressive. Je déconseille d’essayer seul par soi même, sans être bien informé. Demander l’avis de votre médecin. Je déconseille aussi le « tourisme bien-être  » avec jeûne à l’appuie s’il n’y a pas d’encadrement médical.

  • Les jus de légumes ou de fruits Les jus frais de fruits et de légumes sont de véritables bombes énergétiques car ils apportent   énormément de vitamines et de minéraux facilement assimilables.

Les centrifugeuses ou autres appareils du commerce séparent les fibres du jus. Il y en a pour tous les prix. Cela demande une bonne gestion de l’achat des nombreux légumes, et des  appareils faciles à nettoyer ! Mais mmmmhhh, un délice !

Je déconseille de mélanger les légumes (basiques) avec les fruits car certains sont acides d’autres pas. On associe plutôt des aliments qui vont bien ensemble ex : carotte-betterave crue-Cèleri ou Cèleri-persil-concombre-épinard. Les livres de recettes sont nombreux !

2ème TEMPS :  DYNAMISER : EXERCICE PHYSIQUE et RELAXATION.

Dans notre SYNERGIE SANTE  l’exercice physique est incontournable.   Chacun doit trouver, selon son tempérament et ses goûts, l’activité favorable à son équilibre. On conseillera des activités aquatiques par exemple à une personne ayant un excès de FEU dans sa constitution.

L’activité physique est bénéfique pour notre appareil musculo- squelettique et nerveux, pour notre circulation sanguine et pour notre système lymphatique. La lymphe joue un rôle essentiel dans le transport des déchets de l’activité cellulaire et dans l’immunité. Elle ne circule que grâce aux mouvements du corps contrairement au sang qui est pompé par le cœur. L’immobilité entraine stase, œdèmes alors que la transpiration élimine les toxines : excellent pour notre immunité !(8)

Les massages LYMPHATIQUES sont bénéfiques pour relancer cette  circulation, améliorer l’immunité et diminuer les œdèmes.

 

Ne  pas oublier LA RELAXATION : les tensions nerveuses physiques s’accumulent rapidement sans que l’on en soit forcément conscient car on s’habitue à fonctionner sur un certain rythme. Il est très important de s’accorder de vrai moment de détente à la fois physique par un repos de qualité, émotionnelle en faisant des activités ludiques qui nous procurent de la joie. Cela permet de sortir des préoccupations mentales de tout ordre.

Certaines activités procurent une relaxation profonde : Bains dans des Sources d’eau chaude naturelles, YOGA NIDRA, thérapie de polarité, bols chantants.

*******AU  PLAN  EMOTIONNEL ******

 La meilleure hygiène de vie possible ne conduit pas forcément à une excellente santé !  Ce qui pilote notre fonctionnement ce sont nos émotions !

Dans notre cerveau, celui qui commande, c’est le SYSTEME LIMBIQUE. Il gère nos émotions (colère, joie, peur), notre mémoire, notre l’olfaction, nos comportements alimentaires, l’appétit, les addictions, le plaisir et contrôle le système endocrinien (9).

Nos émotions influent directement sur notre digestion. Manger en éprouvant de la colère, de la tristesse ou du stress, suffit à ne pas bien digérer !!! Beaucoup de méthodes de diète ou de régimes oublient de tenir compte du facteur émotionnel dans la prise de poids, d’où les reprises …

Selon  l’Ayurveda, nous ne devrions manger que lorsque l’on ressent vraiment la faim et s’abstenir en cas d’émotions fortes.

 

Travailler notre bien être émotionnel est donc Essentiel. Les états de colère par exemple révèlent parfois un besoin qui n’est pas écouté. On connait les célèbres ouvrages de Lise Bourbeau qui nous enseigne en la matière (10).

Notre bien être a plusieurs composantes:  nos conditions de vies matérielles (élément de la TERRE), nos relations familiales (élément de l’EAU), notre vie sentimentale (élément de l’AIR), notre vie sociale (élément du FEU ), l’écoute de notre âme (élément ETHER). Chacun trouvera sa juste distance dans chacun de ces domaines.

Quand il y a tranquillité, il y a équilibre.

Ce qui peux nous accompagner pour équilibrer nos émotions : (liste non exhaustive)

Les fleurs de Bach. Elles travaillent sur des familles d’émotions : Les peurs, Incertitude, manque d’intérêt pour le présent, solitude, hypersensibilité aux influences et aux idées, abattement désespoir, souci excessif du bien être d’autrui. (11)

 

L’utilisation d’huiles essentielles par olfaction : la fragrans d’une huile essentielle agit directement sur le centre des émotions : le système limbique. C’est pourquoi, une odeur a un effet immédiat, sans passer par l’analyse du mental. On peut utiliser certaines huiles essentielles pour traiter différents états. On respire profondément quelques gouttes sur un mouchoir ou sur les poignets. (Ce n’est pas de la diffusion). Exemples : la Camomille Noble recentre et apaise le stress, la lavande calme le système nerveux, le laurier noble stimule la confiance en soi, certaines synergies travaillent les addictions. On choisit en fonction de la personne, avec une fragrans qu’elle affectionne. L’effet est immédiat. C’est comme si on respirait la fréquence juste ! ( l’olfacto thérapie est une autre pratique plus complexe). 

L’expression créative encourage la libération émotionnelle sous une forme non verbale (peinture, danse, chant . . .)

-Travailler sa respiration.
-La psycho thérapie sur une période plus ou moins longue peut accompagner favorablement les personnes qui ont surtout besoin de parler.

Des pratiques alternatives holistiques : la kinésiologie, la Thérapie de polarité (polarity therapy), la maieustésie, la sophrologie, le Qi Gong…

Vivre nos émotions sans se faire déborder par elles, les exprimer d’une façon ou d’une autre, rester centré en respiration, calmer nos réactions, calmer nos jugements, tout cela aide à nous connaitre et à vivre en harmonie avec nous même et donc avec les autres. Chaque expérience vécue nous permet d’avancer tout au long de notre vie et de trouver, en nous, notre propre chemin en unité. Cette reconnaissance en vérité de nos émotions, permet un équilibre émotionnel vivant, une dynamique de notre état de paix intérieure.

*****AU PLAN MENTAL****

CALMER LE MENTAL 

Notre mental s’agite en général bien vite et c’est un effort d’apprendre à le calmer. Beaucoup de troubles du sommeil viennent de ressassements qu’on n’arrive pas à maitriser. Penser permet de fuir le réel et nous empêche d’être présent à 100%.  Revenir à nos sensations permet de retourner à l’instant présent.

Le travail du mental en apaisement, rejoint celui des émotions et l’on peut emprunter les mêmes outils (fleurs de Bach, olfacto, psycho thérapie, respiration, thérapie alternatives).

La méditation est une approche à laquelle tout le monde se réfère actuellement !!!  C’est vraiment une discipline qui progresse par la pratique car faire le vide dans sa tête est un vrai challenge pour qui veut commencer ! Chacun pourra choisir la méthode qui lui correspond le mieux : visualiation, centrage en respiration, yoga, pleine conscience, musique, marche dans la nature… il n’y a pas UNE mais DES entrées en méditation différentes. Le mieux est d’essayer pour trouver la sienne.

Arriver à stopper les ressassements, les pensées d’auto sabotage qui n’apportent rien au final que de l’angoisse ou du l’agitation, c’est déjà beaucoup !

ASSOUPLIR NOS CROYANCES, rester ouverts

Nos croyances conditionnent notre vision de la vie et donc notre comportement, nos paroles et nos actes.

Je suis la Reine des Pommes

Je suis le Roi des Cadres

 

 

 

 

 

 

Prendre conscience de nos croyances, jauger ce qu’elles produisent dans nos vies en bien être ou mal être, rester ouvert, se remettre en question, élargir sa vision, changer de point de vue, amène de la souplesse là où il y a dureté.

UTILISER NOTRE MENTAL A BON ESCIENT

Une fois plus calme, le mental est un merveilleux créateur. La pensée, élément de l’ETHER, représente l’énergie non manifestée la plus subtile. Selon l’Ayurveda, le processus vivant va vers la manifestation physique. Nos pensées suivent le même cheminement, jusqu’à nous faire rencontrer dans nos vies les manifestations de nos croyances : un obstacle, un évènement.

Dans la thérapie de polarité, comme certainement dans d’autres approches alternatives, durant un accompagnement, au moment venu, on peut mettre en lumière des pensées limitantes qui sont source de mal être. On utilise alors une méthode de travail que la personne pourra appliquer sur ses pensées pour aider son mental et se positionner autrement. Cela est donc possible et salutaire.

**** CONCLUSION****

En matière de santé, on ne peut pas considérer les choses séparément: ne s’occuper que d’activité physique en ignorant une bonne alimentation ne mène nulle part car on gagne d’un côté et on perd de l’autre. Méditer des heures en fumant un paquet de cigarette par jour ne fera pas atteindre le Nirvana sinon, en fumée. Tout compte dans sa juste mesure.

Prendre soin de notre corps physique en mangeant correctement , en s’accordant un repos suffisant, est nécessaire, comme on entretien notre maison.  S’occuper de notre bien être émotionnel est tout aussi important . Cela ne peut pas s’envisager si notre esprit est trop agité. Tous ces niveaux sont liés et inter dépendant comme nous le sommes nous même avec la nature : l’air pour respirer, le soleil pour nous réchauffer, la terre pour nous nourrir, l’eau pour la vie.

La véritable synergie santé c’est vouloir avancer, croire en soi, être patient avec soi,  et toujours faire de notre mieux . Proverbe Toltèque :  » Siempre haz lo mejor que puedas  » . « Fais toujours de ton mieux » Don Miguel Ruiz (12)

Merci pour votre lecture. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires…

BIBLIOGRAPHIE

(1) : La Toxémie  » La naturopathie au quotidien » p 127. Dominique Léaud-Zachoval. Editions Medicis. 

(2) France Rein : https://www.francerein.org

(3) Les eaux de boisson: » La naturopathie au quotidien » p 202. Dominique Léaud-Zachoval. Editions Medicis. 

(4) Rôle des intestins et flore digestive : https://eurekasante.vidal.fr/nutrition/corps-aliments/digestion-aliments.html?pb=gros-intestin

(5) http://www.ecoleyogaayurveda.com/blog/le-drainage-des-toxines-par-les-plantes

(6) La Monodiète » La naturopathie au quotidien » p 335. Dominique Léaud-Zachoval. Editions Medicis. 

(7) Physiologie du jeûne : http://www.jeune-therapeutique.fr/physiologie-du-jeûne

(8) Le Système lymphatique :https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_lymphatique

(9) le système limbique : http://www.neuromedia.ca/le-systeme-limbique/

(10) Nos émotions : « Ecoute ton corps ». Lise Bourbeau.

(11) « La guérison par les fleurs ». Dr Edward Bach . Le courrier du livre.

(12) « Les quatre accord Toltèques ». Don Miguel Ruiz. 

Trousse d’urgence aux huiles essentielles

Bientôt les vacances..!?  Mais quelles sont les huiles essentielles à emmener avec soi ?

Pas besoin de beaucoup pour couvrir les petits bobos éventuels…trousse de secours box

 PETITES PRECISIONS PRELIMINAIRES :

J’ai choisi volontairement des huiles essentielles communes, peu onéreuses, sans risque aux doses normales d’utilisation.

Voici mes indispensables:  La Lavande Aspic, Le Gingembre, la menthe poivrée, L’estragon, Le Giroflier,  Le Ravintsara, la Sarriette des montagnes. Prévoir également un flacon d’une huile végétale d’abricot

Vous verrons en suivant à quoi elles serviront et comment les utiliser…

ATTENTION  à garder les flacons d’HUILES ESSENTIELLES HORS DE PORTEE DES ENFANTS  et de la curiosité des plus petits !!!

Les indications données ici sont valables pour les adultes. Chez les enfants de plus de 6 ans, on peut utiliser les mêmes huiles essentielles mais en adaptant la posologie. (Maximum 1 goutte de l’huile essentielle  dans une cuillère à café de miel trois fois par jour par voie orale. En massage, on dilue de moitié dans une huile neutre).

Rappelons qu’il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles tous les jours sans interruption. Cela peut tendre à développer des phénomènes de sensibilisation. Par contre , l’utilisation raisonnée est d’un secours fabuleux.

  • LA LAVANDE  ASPIC Lavendula latifolia lavandes

D’un grand secours contre toute brûlure y compris en prévention des ampoules sur les zones de frottement du pied. Elle est aussi antiseptique et active sur toute piqûre d’insecte .

Les premiers gestes en cas de brûlure restent bien sur de faire couler de l’eau froide sur la zone touchée pendant 10 à 15  minutes. Puis, on peut appliquer directement quelques gouttes de Lavande Aspic et renouveler toutes les heures jusqu’à amélioration.

Pour prévenir la formation d‘ampoule, on appliquera directement sur la peau au niveau des endroits stratégiques du pieds quelques gouttes de lavande Aspic que l’on renouvellera plusieurs fois dans la journée si possible.

Sur des piqûres ou petites blessures, même chose : en application directe à renouveler si besoin.

  • Le GINGEMBRE  Zingiber officinale racine de gingembre

Efficace contre les nausées, lors de déplacements en voiture par exemple. Il favorise également la digestion, et aide à traiter la constipation.

Dans toutes ces indications,  on utilisera par voie orale 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Gingembre dans une cuillère de miel , maximum trois fois par jour. On bénéficiera également des propriétés toniques anti fatigue du Gingembre. Si vous n’aimez pas le miel, on peut utiliser une huile de cuisine…

C’est également un anti prurit : quelque chose qui grattouille et le Gingembre aidera à calmer la réaction de démangeaison. Dans ce cas on l’utilisera par application cutanée mais TOUJOURS dilué dans une huile végétale neutre (d’abricot par exemple) à raison de 1 goutte d’huile essentielle pour  1 goutte d’huile végétale afin d’améliorer la tolérance cutanée.  Si la démangeaison est coriace, on peut associer 1gtt de menthe poivrée à 1 gtt de Gingembre dans 2 gouttes d’huile végétale, à appliquer sur la peau et répéter si besoin.

  • La MENTHE POIVREE  Mentha Piperita

Elle permet de rester bien éveillé au volant lorsque l’on conduit sur un long trajet. On peut mettre une goutte sur son doigt que l’on suce au besoin . C’est fort, il en faut peu !  Par précaution, pas d’utilisation par voie orale en cas de troubles neurologique. On peut aussi respirer l’odeur de la menthe poivrée en en mettant sur un petit mouchoir .

La menthe améliore la digestion … après un repas un peu trop lourd, on peut déposer une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur son doigt à sucer comme précédemment.

Ces usages doivent rester ponctuel . La menthe poivrée a des effets sur la tension artérielle. Aussi est-il déconseillé d’utiliser des huiles essentielles tous les jours, car certaines pourraient entrainer également des réactions de sensibilisation.

  • L’ESTRAGON  Artemisia dracunculusHE estragon et plante

Excellent en cas de spasme digestifs, et de ballonnements. Elle peut s’utiliser en massage sur le ventre douloureux, en respectant la dilution de 1goutte d’huile essentielle pour 1 goutte d’huile végétale. On peut également absorber une goutte sur un support comme du miel ou de la mie de pain par exemple, trois fois par jour si besoin.

  • LE GIROFLIER  Eugenia caryophyllus

Anesthésiant, il soulagera des douleurs dentaires naissantes, en attendant le dentiste…clou de girofle flacon

Après dilution d’1 goutte d’HE de Girofle dans 2 gouttes d’huile végétale, on pourra appliquer ce mélange directement sur la gencive douloureuse en répétant l’application si  nécessaire.

  • LE RAVINTSARA Cinnamomum Camphora CT cinéole

Idéale pour enrayer les débuts d’un rhume car il augmente les défenses immunitaires.

Il favorise aussi l’endormissement.

Pour les rhumes: on peut absorber par voie orale 1 gtte de Ravinstara sur un morceaux de sucre ou du miel et aussi l’utiliser en massage sur la poitrine, le haut du dos dilué dans un peu d’huile végétale pour favoriser l’application.

Pour l’endormissement, on peut l’utiliser en massage sur la poitrine, le plexus solaire  et aussi sur la plante des pieds.

  • LA SARRIETTE DES MONTAGNES  Satureja Montana

C’est un antibactérien puissant qui agit sur beaucoup  de bactéries. Ne pas l’utiliser à l’état pur sur la peau. Par voie orale  diluer la prise dans du miel ou sur de la mie de pain. Pas d’utilisation chez la femme enceinte.

L’huile essentielle de  Sarriette des Montagnes sera d’un grand secours en cas d’apparition de cystite ( douleurs brulantes à la miction).   On pourra ingérer 2 gttes diluée dans une cuillère à soupe de miel ou déposées sur de la mie de pain, trois fois par jour.

 

Voici donc quelques outils de plus à glisser dans sa trousse de voyage, qui ne prendront pas beaucoup de place ! Et en plus , ça sent bon !!!…

N’hésitez pas à laisser vos commentaires en bas de page …et bon voyage…