Livre d’Or

  • DÉCOUVREZ l’article paru dans SUD OUEST  DU 9 JANVIER 2016 :

Chronique « Invitez -moi » de Mr Christian Seguin : en cliquant sur cette adresse :

scan article sud ouest 9.01.2016

  • Impressions recueillies par une participante  en  Novembre 2018 :  (Merci pour ce beau texte ) : » La porte s’ouvre sur une salle accueillante et vaste, presque carrée avec des ouvertures hautes ; ça respire. Les tapis de yoga sont déjà déployés sur le plancher, les coussins et les couvertures colorés bien rangés, la lumière indirecte et douce donnent une atmosphère sobre et chaleureuse. L’ensemble rassure et recentre. Je reçois à bras ouverts le privilège de prendre place parmi les autres inscrits.
    Personne n’a le droit de toucher les bols chantants. Chantal les a choisis, transportés, placés, orientés ; elle les a fait siens, ils sont sacrés comme l’est un pendule. Avant de commencer elle passe voir chacun, s’assure de l’alignement du dos déplaçant un coussin si nécessaire, de la sensation de chaleur tirant la couverture jusqu’au bout des doigts. Pour le groupe elle dispense des paroles propices à la relaxation dans l’éveil, à l’accueil de soi, à l’accueil de son voisin de tapis. Le poids de mes segments corporels se fait connexions. Plus ses paroles ont du poids, plus mon poids se fait pâte fluide. Silence. Me vient cette phrase : « la fourrure du chat tient le chat tout entier » Je suis un chat qu’on croirait profondément endormi sur son tapis d’herbe à l’ombre du seringat mais en réalité aux aguets des moindres ondes venant du dedans et du dehors. Un premier son résonne très doucement, est-ce le premier ? Puis un autre ; un autre ; … mon propre ronronnement me réveille : le sommeil m’avait donc attrapée ? Ceci se reproduit à plusieurs reprises. Je pourrais dormir mais je désire entendre, alors j’accroche mon regard à la portion de mur de pierres qui me fait face, imaginant un lézard. Avec les sons j’écoute consciemment ma respiration. Je me croyais détendue et je sens que les épaules et le bassin se relâchent un peu plus, encore un peu plus. Avec les sons j’entre dans ma poitrine, ma colonne vertébrale, mes fesses, mon ventre. Un son intense entre par l’oreille droite, tout mon corps est comblé de chaleur, une chaleur revigorante, très agréable. Les sons diversifiés des bols se promènent dans tout le corps, avec attention je les suis. Là une zone sensible est touchée en bas à droite de l’abdomen ; puis s’impose une sensation dans un point très précis du crâne que je situe dans l’occiput. Les sons alors m’étirent, m’élargissent, m’élargissent indéfiniment ; la bête est devenue une immense peau vibrante complètement étalée de tranquillité. Quelque chose a été rétamé. Quelque chose a été vidé.
    Voilà les images et les mots qui sont venus sur le ressenti du moment dans le déroulé de l’expérience. La séance se termine en douceur.
    Une fois debout je mesure très clairement dans ma chair la différence entre un état d’inquiétude, mon état récurrent de fébrilité avec mise à la porte de soi et un sentiment de présence harmonieuse et détendue. Ce qu’on appelle le «Bien-être » ? D’un coup l’expression « bien-être » tombe des enseignes et bannières des salons de beauté et autres fourre-tout! Non, un bien-être est un chef-d’œuvre. Il est toujours à recommencer.
    Le lendemain matin à demie réveillée j’accroche des images de rêve. Un gros paquet rectangulaire bien emballé, enrubanné et composé d’autres paquets similaires : chacun en est une réplique miniaturisée. Chaque paquet a un nom : mère-inquiétude, mère-peur, mère-morte, mère-dévalorisation, mère-pleurs, mère-glue, mère-panique, mère-insécurité, bébé-mort, bébé-avorté, bébé-de-la-mort, bébé-catastrophe. Ça réveille. Paquet empaqueté empaquetant paquets empaquetés, c’est un quasi vire-langue ! Des cadeaux empoisonnés bien cernés et répétés qui en font un gros obsessionnel. C’est lui bien évidemment qui a été rétamé et vidé la veille ; un gros paquet redondant, il a dû être bien rétamé pour être éliminé.
    Plus tard dans la matinée, à la gare S.N.C.F. j’attends de voir s’afficher le n° de quai du train que je dois prendre et à la place s’écrit : problèmes sur la ligne Bordeaux-Toulouse-Marseille. Une connexion s’établie entre le gros paquet et le poème de Rabindranath Tagore qui m’accompagne depuis que j’ai 14 ans. En attendant le train suivant je me fais une joie de chantonner le poème en marchant dans le hall :
    « Pourquoi la lampe s’est-elle éteinte ?
    Je l’entourai de mon manteau pour la mettre à l’abri du vent ;
    C’est pour cela que la lampe s’est éteinte.
    Pourquoi la fleur s’est-elle fanée ?
    Je la pressai contre mon cœur avec inquiétude et amour ;
    Voilà pourquoi la fleur s’est fanée.
    Pourquoi la rivière s’est-elle tarie ?
    Je mis une digue en travers d’elle afin qu’elle servie à moi seul ;
    Voilà pourquoi la rivière s’est tarie.
    Pourquoi la corde de la harpe s’est-elle cassée ?
    J’essayai de donner une note trop haute pour son clavier ;
    Voilà pourquoi la corde de la harpe s’est cassée. »

    Plus tard Bien-être et Fenêtre sont dans le même train. Le point précis de l’occiput touché par les sons, c’est sans doute le trou occipital.
    En écrivant cette expérience, je réalise que j’ai un bol tibétain, un bol chantant et maintenant je m’en sers.

    J’ai revu mon médecin homéopathe pour ma séance mensuelle d’acuponcture. Elle m’a dit : vous allez mieux, vous avez évacué quelque chose. »

     

 

4 réflexions sur “Livre d’Or

  1. Dès la découverte de la polarité lors d’une conférence de Chantal, j’ai senti que cette approche était un moyen pour moi d’aller mieux, à tous points de vue!
    Hormis le bien-être immédiat procuré, la poursuite de la polarité sur plusieurs semaines est à l’origine d’une révélation de soi, et le soutien et les conseils de Chantal accompagnent ce chemin en perpétuel évolution.
    Merci 🙂
    SANDRA

    J'aime

  2. Voilà plusieurs années que je participe aux séances de bol chantant avec Chantal.
    C’est toujours un moment privilégié, pour soi où l on peut se ressourcer, se recentrer. Cela a un aspect bénéfique sur mon corps et mon cerveau.
    C’est un moyen de prendre soin de soi, grâce aux sons très bien orchestré par Chantal.
    A très bientôt pour bien commencer la semaine.
    Maryline

    J'aime

Répondre à Maryline AUBRIERE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s